Médecins Du Monde dénonce le prix des médicaments

Une campagne choc censurée par les afficheurs.

Elle nous rappelle à juste titre les politiques de profit de certains laboratoires, au détriment des malades et des systèmes de protection de santé.

Pétition et kit de soutien (affiches à imprimer, bannières) pour faire baisser le prix des médicaments en Europe sur le site #leprixdelavie

mdm_medicaments_header-fb-851x3152 mdm_medicaments_header-fb-851x3153 mdm_medicaments_header-fb-851x3154 mdm_medicaments_header-fb-851x3155 mdm_medicaments_header-fb-851x3156 mdm_medicaments_header-fb-851x3157 mdm_medicaments_header-fb-851x3158 mdm_medicaments_header-fb-851x3159 mdm_medicaments_header-fb-851x31510 mdm_medicaments_header-fb-851x31511

Alzheimer : Eviter les médicaments

Fait sans précédent, suite au communiqué de la HAS jugeant l’intérêt médical des médicaments anti-alzheimer insuffisants pour justifier leur remboursement, et suite à la décision de Marisol Touraine de maintenir le remboursement,  3 syndicats dont MG France se déclarent eux-aussi favorable à une autre prise en charge pour les patients atteints.

comalzheimer

Paris, le 04 novembre 2016

MG France, la FMF et le Bloc, syndicats signataires de la convention médicale,
favorables à une prise en charge différente des malades d’Alzheimer

Les syndicats signataires de la convention incitent les médecins libéraux à interrompre la prescription des médicaments de la maladie d’Alzheimer.

 

Plus de dix ans ont été nécessaires pour que les autorités sanitaires françaises se décident au retrait du Mediator, dont la dangerosité et l’inefficacité étaient prouvées.

Combien d’années seront nécessaires pour que l’inutilité et les effets secondaires des médicaments de la maladie d’Alzheimer, confirmés il y a quelques jours par la Haute Autorité de Santé, aboutissent à leur retrait ?

En cas de plainte d’une famille, les responsables politiques et sanitaires seront mis en cause.
Les prescripteurs, informés des risques, et qui continueraient à prescrire, pourraient l’être aussi.

Les trois syndicats signataires de la convention médicale, MG France, la FMF et le Bloc, prennent aujourd’hui leurs responsabilités en recommandant aux médecins de cesser  complètement la prescription de ces médicaments.

Pour autant, il ne s’agit pas de laisser ces patients sans soin et sans accompagnement.

Leur maladie affecte en particulier profondément leur entourage. Leur parcours de soins doit être fondé sur une prise en charge médicale et sociale, et non sur la prescription d’un médicament. La dépense évitée par la non prescription de traitements inutiles et dangereux peut être plus efficacement consacrée à l’accompagnement des malades et à l’aide aux aidants, en facilitant notamment le maintien à domicile par des « solutions de répit ».

MG France, la FMF et le Bloc attendent cette décision des autorités. Ils incitent les médecins libéraux à interrompre la prescription de ces médicaments, pour protéger ces patients particulièrement vulnérables et mieux les accompagner.

 

Contacts Presse :

MG France : Claude Leicher, Président / 06 25 20 01 88 – president@mg-france.fr
FMF : Jean-Paul Hamon, Président / 06 60 62 00 67 jp.hamon.dr@wanadoo.fr
Le Bloc : Philippe Cuq, Président / 06 08 91 86 82 phcu@wanadoo.fr, Bertrand de Rochambeau, Président / 06 48 20 16 77 bdr@club-internet.fr, Jérôme Vert, Président / 06 73 69 90 82 – jejevert@wanadoo.fr

 

A Lire Aussi :

 

Methotrexate par voie orale: 1 seule prise par semaine !

L’ANSM et le centre de pharmacovigilance nous alertent suite à des décès liés à des erreurs de prise. Le méthotrexate par voie orale se prend en effet 1 seule fois par semaine.

Pour éviter les erreurs il est recommandé aux médecins de chosir avec le patient le jour de prise du méthotrexate par voie orale.

Toutes les précisions sur le site de l’ANSM.

Et pour déclarer les effets indésirables des médicaments rendez-vous sur bip.31.